Voyage

Trekking dans les montagnes du Simien (2ème partie)

Pin
Send
Share
Send


Après quelques heures au cours desquelles chaleur suffocante il pouvait être soutenu à l'ombre d'un arbre sur le sol plat, maintenant que nous étions entrés dans les montagnes, nous avons prié pour que des nuages ​​éclipsent les puissants rayons solaires.

Il semble que quelqu'un nous ait pris en pitié là-haut et que nous puissions profiter de moments où le ciel semblait nuageux. Nous en avons profité pour faire quelques arrêts pour boire de l'eau, prendre des forces et contempler le paysage aride que nous avions autour de nous. Ils nous avaient dit que tous ces montagnes qui semblaient prises d'un film de l'ouest américainpendant la saison des pluies, ils devinrent un vergel vert. A cette époque, nous avions du mal à y croire.

Manu portait son sac à dos comme un savon et je me demandais comment il se porterait si j'étais fatigué sans rien porter sur le dos.

La montagne dans cette région a dépassé 2500 mètres, atteignant 4000 à certains points. Après une dizaine de jours à la campagne, nous étions un peu habitués à l’altitude, mais la chaleur rendait la marche assez difficile.

L'école où nous sommes arrivés

Enfin, et après avoir bordé deux ou trois autres montagnes, nous sommes arrivés à l’école où nous passions la nuit. Il était 17 h 30 et nous avons eu suffisamment de temps pour parler aux gens avant de monter la tente.

Nous saluons quelques enseignants qui sont venus nous rencontrer. En Ethiopie, les enseignants sont assez jeunes et pas bien payésdonc la plupart vivent dans la même école. Ils construisent une cabane commune pour tous et partagent des chambres, des matelas et la vie en général.

Ils parlaient un peu anglais et nous avons parlé un peu jusqu'à ce que le film entre en scène. une fille qui nous a laissé impressionné. Il était très jeune et il était avec les professeurs mais il n'en faisait pas partie. Quand nous nous sommes installés dans le lit bas et dur de la pièce dans laquelle nous étions invités à nous reposer, la jeune fille s'est agenouillée avec un bassin d'eau et nous a dit d'enlever nos chaussures de trekking.

Fanta et la fille qui cuisine

Pin
Send
Share
Send