Voyage

Trekking dans les montagnes du Simien (Partie 4)

Pin
Send
Share
Send


Manu succombant à l'épice de notre deuxième petit-déjeuner

Nous nous sommes réveillés un peu plus tard que d'habitude et avons quitté le magasin pour prendre notre petit déjeuner. Bien que le terrain ne soit pas trop propice à un bon repos, la dureté de la veille nous avait fait tomber et nous avons passé une nuit sans peur.

Les professeurs étaient toujours là. En fait, il a semblé qu'ils avaient passé toute la nuit la garde à nous parler si nous pouvions quitter le magasin. Jargew avait préparé du riz que nous avions peu de choses à ajouter et nous avons ouvert quelques-uns des petits emballages de biscuits que nous avions encore.

Tout cela et un thé serait notre collation jusqu'au déjeuner. Ou alors nous avons cru.

Dès que nous allons commencer l'ascension vers une ancienne église orthodoxe du 13ème siècle, une sorte de policier portant un AK-47. Il a commencé à se disputer avec Fanta et la chose ne semblait pas bien peindre. Apparemment, nous avions besoin d'un permis spécial pour visiter le lieu sacré où nous allions. Après dix minutes de conversation, le bon gars de Fanta a réussi à arranger les choses et nous avons fini par avoir un deuxième petit-déjeuner, beaucoup plus consistant que le premier, entre la poitrine et le dos. Injera avec salsa et suro, un classique de la région qui avait un goût de gloire malgré le niveau excessivement épicé.

Le paysage aride que l'on retrouve à la fin de l'ascension

Avec les énergies entièrement reconstituées, nous commençons l’ascension guidée par Fanta et quelques guides locaux. Le village était situé à environ 2900 mètres et, dans une courte section, nous avons dû monter à 3200 à ceux qui ont trouvé l'église / monastère. Il n'était que 9h30 et la chaleur était déjà suffisamment insupportable pour entreprendre une ascension d'une telle inégalité.

Guidés par les Ethiopiens, nous commençons à gravir un chemin sinueux. Ils n'ont pas souffert le moins du monde, habitués aux rampes, à la chaleur et à l’altitude, mais nous leur avons demandé de s’arrêter de temps en temps et de boire de l’eau. Finalement, nous sommes arrivés complètement trempés après un peu moins d’une heure d’ascension.

Bientôt, nous avons rencontré un vieil homme et quelques petits bergers avec lesquels nous sommes restés nous reposer un moment, profitant de sa compagnie, de la vue et de la brise. L'un des garçons a proposé de nous indiquer le chemin le plus court pour se rendre à l'église et nous avons poursuivi la marche. Maintenant, tout était beaucoup plus simple, sans promotions majeures. Le paysage, comme chaque journée de randonnée, était très aride et seuls des arbustes et quelques arbres parsemaient de la terre brun rougeâtre.

Les gens que nous rencontrons au sommet

Vidéo: Voyage et trekking en Ethiopie - Allibert Trekking (Décembre 2022).

Pin
Send
Share
Send